LIBER

Soma. Divine Mushroom of Immortality

Robert Gordon Wasson

R. Gordon Wàsson. — Soma, Divine Mushroom of Immortality, New York, Harcourt, Brace and World; Inc., 1968, Ethno-mycological studies, n° 1, xiv + 382 p., XXIII pl. hors texte en couleurs, 10 fig., 4 cartes. M.
 
R. Gordon Wàsson. — Soma, Divine Mushroom of Immortality, New York, Harcourt, Brace and World; Inc., 1968, Ethno-mycological studies, n° 1, xiv + 382 p., XXIII pl. hors texte en couleurs, 10 fig., 4 cartes.

M. Wasson, qui s'est déjà fait connaître par d'intéressants travaux d'ethno-mycologie, traite i ici d'un important problème posé par le védisme, à savoir la nature exacte du fameux soma, cette liqueur rituelle dont il est fait souvent mention dans le Rgveda. Pour lui, la plante d'où il était tiré n'est autre que l'amanite tue-mouches ou fausse oronge, Amanita muscaria, toxique mais non- mortelle. En étudiant soigneusement tous les passages : du Rgveda où il est question du soma, généralement par métaphore, il montre que ces données s'accordent bien avec la forme et les propriétés de l'amanite tue-mouches. Dans la deuxième partie de l'ouvrage Mme W. D. O'Flaherty, jeune indianiste américaine, décrit les plantes qui ont remplacé, après l'époque védique, celle qui donnait le soma à l'origine, puis elle expose les différentes hypothèses formulées depuis deux siècles par les orientalistes quant à la nature exacte de la plante primitive. M. Wasson montre ensuite, en s'appuyant sur de nombreux écrits de voyageurs, ethnologues et linguistes, que l'amanite tue-mouches a joué un rôle religieux depuis une très haute antiquité, chez tous les peuples de l'Eurasie septentrionale. Enfin, dans l'épilogue, il propose des hypothèses hardies concernant un mythe qui aurait laissé des traces dans toute l'Eurasie et qui aurait associé l'amanite, le bouleau et l'amadou.

En utilisant une quantité de données de nature diverse et une sérieuse argumentation, ayant expérimenté sur lui-même les effets de l'amanite et reconnaissant loyalement ce que certaines de ses hypothèses ont de conjectural, M. Wasson a écrit un ouvrage fort intéressant et aussi convaincant qu'il pouvait l'être dans un domaine aussi incertain.

André Bareau.


~~~


One of the key enigmas of cultural history has been the identiy of a sacred plant called Soma in the ancient Rig Veda of India. Mr. Wasson has aroused considerable attention in learned circles and beyond by advancing and documenting the thesis that Soma was a hallucinogenic mushroom – none other than the Amanita muscaria, the fly-agaric that until recent times was the center of shamanic rites among the Siberian and Uralic tribesmen. In his presentation he throws fascinating light on the role of mushrooms in religious ritual. A section on the post-Vedic history of Soma is contributed by the Sanskrit scholar Wendy Doniger O'Flaherty.

This edition faithfully reproduces the text and all but two of the many color and black-and-white illustrations of the original, lavishly printed, deluxe edition.

Comments

Add a comment

 

Mithraeum.eu is powered by Enkidū